A propos d’abdelmalek alaoui

Editorialiste, Consultant et Auteur, Abdelmalek Alaoui dirige Guépard Consulting Group qu’il a fondé en Janvier 2015.

Auparavant, Abdelmalek Alaoui a créé et développé de 2008 à 2015 Global Intelligence Partners, une entreprise globale de conseil en stratégie spécialisée en Intelligence économique active sur l’ensemble de l’Afrique de l’ouest, qui a rapidement acquis la position de leader dans sa zone.
Global Intelligence Partners a fait l’objet en janvier 2015 d’une opération d’acquisition amicale par le groupe Mazars au sein duquel Abdelmalek Alaoui occupe depuis la fonction de Senior Advisor du comité exécutif.

A propos d’abdelmalek alaoui

Diplômé de Science Po Paris, Titulaire d’un MBA de HEC et d’un troisième cycle de l’école de Guerre Économique, M. Alaoui livre régulièrement ses analyses dans les colonnes du Plus du « Nouvel Observateur » et contribue également au sein du magazine américain « Forbes ».

Spécialiste des stratégies cognitives et des opérations d’influence, il conseille les clients publics et privés de GCG.

M. Alaoui est l’auteur d’une nouvelle doctrine marocaine d’Intelligence Économique, qui a été théorisée dans le livre «Intelligence Economique et Guerres Secrètes au Maroc » paru le 9 avril 2009 à Paris (Editions Alphée), et qui est l’ouvrage de stratégie le plus vendu au Maroc en 2010. Parmi ses autres productions et contributions à des ouvrages : « Une ambition marocaine: des experts analysent la décennie 1999/2009 » (Paris), « La projection stratégique du Maghreb en Afrique » (IFRI). A titre personnel, M. Alaoui est l’actionnaire unique du Huffington Post Maroc et de divers autres médias. Au niveau de ses mandats associatifs, il dirige depuis Avril 2012 le Think Tank AMIE CENTER For Policy En juin 2013, il publie une tribune très remarquée dans le quotidien Français « Le Monde », prévenant de la possible survenance d’un « choc des élites » au Maghreb entre islamistes et francophones. Cette analyse ouvre un débat crucial sur l’avenir des pays arabes en transition.